Analyse financière

 

Méthode comptable d'évaluation de la performance financière

Contraintes extérieures  Politique financière  Stratégie Financement export                analyse financière

Le cadre de la politique financière

Dans des groupes financiers, la politique financière prime sur toute autre consideration mais dans l’immense majorite des entreprises, elle est subordonnee a la stratégie industrielle et commerciale.

• Les stratégies industrielles et commerciales

Les stratégies industrielles et commerciales n’ont qu’un but : s’extraire d’un marché concurrentiel pour se constituer une rente (grace aux marques, brevets, barrieres a l’entree industrielles = taille minimale, etc, barrieres legales= concessions, droits...). Il est necessaire de prendre conscience que l’environnement est fluctuant, ce qui necessite de s’y readapter continuellement. Il y a toujours un relation entre risque et rentabilité, qui s’equilibre plus ou moins vite selon la liquidite du marché et ses couts d’entree et de sortie.

Le BCG a demontre au debut des annees 1960 que plus le volume cumule de production etait important, plus le prix de revient unitaire etait faible. De meme, plus l’entreprise croit vite par rapport a son secteur, plus ses couts industriels sont bas, et plus elle est en mesure de resister a la concurrence, et donc de survivre. Dans ce cadre, le role du financier est de fournir a l’entreprise les moyens financiers de cette politique de croissance interne. La politique financière liee a une stratégie industrielle de croissance externe aura pour objet de menager a l’entreprise des reserves de liquidites importantes (pe debut 1987, BSN disposait d’environ 1,3 milliards de francs de disponibilites). Plus une entreprise est proche de son point mort, plus elle est sensible a une diminution de son chiffre d’affaires. Plus elle en est éloignee, plus elle est financièrement stable. Toute politique industrielle doit alors etre appreciee en fonction de son implication sur le point mort de l’entreprise. Elle souhaitera diminuer son niveau, et le risque industriel avec. Une telle reflexion ne peut etre menee independamment du secteur de l’entreprise. Par exemple, l’integration en amont peut accroitre considerablement le point mort de l’entreprise et son risque industriel, mais dans un secteur en croissance, le pari de l’industrialisation peut etre tenté car l’activite croit normalement plus vite que le point mort ne s’élève.

 

- L'environnement financier

- L'actionnariat

 

Autres rubriques utiles

L'actualité comptable et financière






Analyse financière.fr 2010 Tous droits réservés - Contacts