Analyse financière

 

Méthode comptable d'évaluation de la performance financière

Contraintes extérieures  Politique financière  Stratégie Financement export                analyse financière

Les politiques financières de l’entreprise

 

• Le choix d’une structure financière

le rapport endettement/capitaux propres determine directement la rentabilité et le risque. Le choix de la structure financière resulte de la decision des actionnaires. On pourrait croire qu’ils favorisent l’endettement aux depens des capitaux propres, ce qui maximise la rentabilité financière qui leur est servie et le beneficeice par action. En fait, il n’en est rien car la maximisation d’un taux de rentabilité comptable n’est pas un objectif des actionnaires et surtout l’elevation de la rentabilité financière s’accompagne aussi d’une elevation parallele du risque de l’entreprise. Plus l’entreprise est endettee, plus elle se rapproche de son point mort, et donc plus elle est risquee et sensible a un retournement de son activite. Le choix d’une structure financière est donc le choix d’un niveau de risque qu’acceptent de courir les actionnaires. Si globalement l’économie francaise a moins bien resiste a la crise de 1974 que les économies americaine et allemande, c’est parce que les entreprises francaises etaient beaucoup plus endettees.

• La politique de distribution

C’est une des questions les plus discutees en finance. MM : l’actionnaire est en principe indifferent aux dividendes. Quand on integre l’impot, les entreprises ne devraient logiquement pas verser de dividendes. Mais c’est en fait un moyen de signaler au marché la situation de l’entreprise. D’autres pensent que c’est une preuve de l’incapacite de l’entreprise a trouver des investissements rentables. Dans les entreprises ou les salaries detiennent les actions, la distribution est importante, sinon ceux-ci manquent de revenus, vendent des parts et risquent de perdre le controle de la société. La distribution peut se faire par le rachat et l’annulation d’actions (surtout EU et un peu en Europe). L’entreprise a d’autant plus intérêt a racheter ses propres actions que la valeur marchande est inférieure a la valeur comptable.

• La politique d’appel aux actionnaires

Les actionnaires ont intérêt a réaliser une augmentation de capital lorsque la valeur marchande de la société est tres elevee par rapport a sa valeur comptable.

• La politique d’endettement

Une fois defini le montant global d’endettement a partir du choix de la structure financière, la politique d’endettement resulte d’un arbitrage entre un risque de liquidite et de transformation (decalage entre la duree des emplois et des ressources de l’entreprise, risque que les grosses entreprises prennent volontairement en fonction de leurs anticipations), et un risque de taux (possible de couvrir par un swap de taux, des FRA ou des operations sur marché a termes, des cap, floor, options).

 

Autres rubriques utiles

L'actualité comptable et financière






Analyse financière.fr © 2010 • Tous droits réservés - Contacts